Les fables ne tiennent pas la route

Publié le par Grand Beau et Riche Pays

JaynetEn période électorale, la connerie triomphe!  Et on prend les gens pour des cons! On leur dit, ils entendent, on leur dissimule la vérité.  Toutes les valeurs spirituelles, morales et patriotiques sont mises à mal. Cela ne tourmente pas les tortionnaires des intelligences. C' est le moment de se rappeler que la liberté de penser est dans un abri anti-atomique: aucun missile, ni cancer ou VIH ne pourraient la pulvériser. Elle n' a pas besoin de révolution arabe: elle grogne en attendant qu' elle gronde!

 

Fables de noms à Manono et Kamina

 

Aucun journal ne va sur le site de la commission électorale http://www.cei-rdc.cd/Default.aspx pour scroller et piocher les listes des 18.386 qui concourrent pour les 500 places à la députation. L' ommission de ce devoir d' informer est une grave atteine au droit à l' information.

 

Un exemple: qui on trouve parmi les 68 candidats pour les 3 sièges de Manono? Et qui parmi les 116 candidats pour les 4 sièges de Kalemie? Que recherche la FP ( Nb. famille présidentielle) à se bousculer également au portillon? De nouveau des problèmes d' identité publique: Zoé se nomme MWANZABALA et Jaynet qui se prénommait Kyungu est devenue DESIRE ( au masculin! ) et la jumelle, née le 4 juin 1971 à Hewa Bora est devenue du sexe "masculin".... 

 

ZOE  Jaynet

  

  Jaynet-fiche.JPG

 

ZOE fiche 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 1999: la fable de l' Equateur!

 

Source: presidentrdc.   "Finie la recréation", "les prisons seront ouvertes" et autres "tolérance zéro" ont favorisé la prolifération des nouveaux riches exhibitionnistes. Même un aveugle les apercevrait, car cela étouffe tout le monde, sauf le gardien des meubles nationaux.

 

Il raconte une fable. En 1999 à l’Equateur, trois officiers avaient été accusés de détournement de la solde et des effets des militaires. Traduits en justice et condamnés à mort, ils avaient été exécutés pour servir d’exemple. Seulement voilà : les investigations ultérieures prouvèrent qu' un officier n’y était pour rien. Il était trop tard. La leçon à tirer de cette mauvaise expérience est qu’« il ne faut jamais affirmer sans preuve. Si vous en avez, saisissez la justice».

 

Que de confusions. Une exécution sommaire n' est pas la Justice; La Justice instruit à charge et à décharge. Et dans les lois actuelles, les cas de corruption sont plus faciles à enquêter depuis l' obligation de déclarer chaque année le patrimoine personel et familial ou à a prise et à la remise des fonctions. Et pour l' Equateur,  les lois congolaises n' ont jamais puni de mort les détournements et la corruption. Et partout au monde, il peut y avoir des erreurs de justice; c' est des cas isolés qu' on répare; mais ils ne justifient pas qu' on  installe l' impunité!

 

 

2009: la fable belge!

 

IMG00192-20111008-1036Source LePotentiel  Le 8 octobre 2011 a permis de vérifier  à Lubulmbashi les recettes nazies, soviétiques, chnoises et nord coréennes, et mobutiennes. Ferveur populaire, pensée unique et culte de la personnalité. La démocratie katangaise était sauve grâce à la "spontanéité" organisée et coûteuse. L' éclair qui anesthésie les esprits est lui aussi spontané.

 

Trois ratés, cependant. Un hélico avait décollé spontanément pour filmer la parade. La foule réélisait un gouverneur de province qu' elle n' a pas le droit de nommer et une année avant les échéances électorales. Emu, le chef d' orchestre en rajoute. Il raconte qu' il y a deux ans, il aurait été poursuivi par la justice belge parce que sa fortune proviendrait de détournements de deniers publics. "Arrêté, il a été traîné devant la police puis devant des juges belges pendant que ses comptes en banque étaient bloqués pour des raisons d’enquête.". Etc. D' où vient cette histoire rocambolesque? Si elle a été dissimulée, alors, combien de vérités sont réellement dites?