2025, c'est dans 15 ans!

Publié le par Grand Beau et Riche Pays

       Une coupe mineure de foot africain et on serait assuré d' être Nr 1 de toutes les Nations? 
 
 
Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l'écoute

 
M. Jaber
           RDC + Niger = Uranium. Areva a emportté la mine uranifère de Shinkolobwe grâce au discours mielleux de 3489 mots de Sarkozy http://www.congoplanete.com/article.jsp?id=45262004  Le président franiçais a débordé de flatterie et insulté la maturité des Congolais. Ces grands enfants! Sarko a osé dit tour à tour:  " le coeur de l’Afrique, il bat ici, en République démocratique du Congo! Je suis venu saluer un géant! Quel autre pays présente une telle diversité ethnique, une telle mosaïque de communautés, une telle richesse de cultures et de traditions? ... Ah! la belle victoire de votre équipe nationale de football à la première édition du Championnat d’Afrique des Nations ..  Cette victoire des Léopards me donne la foi en la victoire du Congo mais cette fois-ci, dans le championnat des Nations, tout court ! "  Aurait-il osé dire que parce que la France a gagné le Mondial de 1998, la France aurait eu la certitude de devenir Nr 1 au monde " toutes catégories"?

Mais Sarkozy n' a pas cité une seule fois le mot " corruption". A Bruxelles, Louis Michel a sorti que " la revisitation des contrats miniers a rouvert une dynamique de corruption. Les anciens contrats étaient mauvais ( à cause de la corruption des signataires congolais), on en fait donc d’autres; parfois pour les améliorer, mais pas toujours. Cela a été l’occasion, dans un certain nombre de cas, de faire monter les enchères en faveur de mandataires congolais corrompus". Sarkozy a néanmoins distribué de mauvais points en disant que  "  la démocratie ne  résume pas aux élections. Pour nous qui sommes les élus du peuple, c’est le devoir de rendre des comptes à ceux qui nous ont fait confiance. Ils nous ont donné une obligation de résultats...  "   Alors qu' on exige des élus une obligation de "moyens", de faire leur possible. Parler de résultats à des dirigeants congolais qui ne s' y efforcent pas était insultant...
 
Ombres chinoises

Selon Louis Michel, l' Union Européenne consacre "des sommes importantes" à financer des experts internationaux pour qu’ils aident le Congo à négocier à armes égales des contrats importants. " Mais quand on propose une expertise, elle n’est pas toujours acceptée"; ce fut notamment le cas pour la négociation du fameux "contrat chinois" entre des entreprises chinoises et le gouvernement congolais, pour échanger la construction d’infrastructures par les premières en échange de ressources minières congolaises. ".

En 2007, Nicolas Sarkozy avait promis « un effort » pour obtenir du FMI l' allègement de la dette congolaise, mais en rappelant à Kabila l' obstacle créé par le fameux contrat chinois. Il disait que « on ne peut pas à la fois solliciter de nouveaux prêts sans tenir compte de la nécessité de se désendetter par ailleurs ». Devant le Parlement de Kinshasa, Sarkozy a répété que " la France vous aidera à effacer le fardeau de la dette. C’est une nécessité. Mais vous devrez aussi répondre aux exigences du FMI qui n’expriment rien d’autre qu’un besoin de gestion saine et profitable des intérêts nationaux."  Il a confirmé l' ombre de Pékin, devant les députés de Brazzaville:  "J'ai bien l'intention de poser au G20 la question de la dette africaine pour peu que vous acceptiez la cohérence qui voudrait que, si certains pays parmi les plus riches du monde remettent votre dette, l'annulent, il ne faut pas alors que vous vous rendettiez avec d'autres dans des conditions moins bonnes encore que celles que vous avez connues à notre époque" 
 
2025:  selon la CIA et l' UE

Depuis 1979, le  National Intelligence Council (NIC), une branche de la CIA, fournit tous le 4 ans des rapports d’analyse sur l’état du monde dans 17 ans. Dans "Global Trends 2025 - a Transformed World", trois points forts en émergent : la perte de puissance des Etats-Unis au profit de nouvelles puissances, le multilatéralisme et un risque accru de conflit pour les ressources (eau, pétrole, etc.) Le monde va devenir plus multipolaire. Aucun pays n'aura un pouvoir dominant, mais de multiples pays détiendront un grand pouvoir simultanément, et des entreprises, des tribus, des associations à but non lucratif, des groupes religieux et même des réseaux de criminels exerceront une plus grande influence sur la scène internationale.  http://www.america.gov/st/peacesec-french/2008/December/200812011611561xeneerg0.89349.html   ( Le nouveau rapport de la CIA : Comment sera le monde en 2025 - Alexandre Adler - Robert Laffont).
 
De son côté l’Institut d’études de sécurité de l’Union européenne a émis ses premières prévisions pour la même année 2025. Les experts européens décrivent l’ère post occidentale : émergence de nouveaux acteurs, fin de l’hégémonie occidentale, nouvelle répartition des ressources et des influences, catastrophes possibles. ( Le monde en 2025 - sous la direction de Nicole Gnesotto et Giovanni Grevi -  éditions Robert Laffont).


2025: 115 millions de congolais



2025: la matière première sera grise

Afrik.com Bolya Baenga Bolya Baenga http://www.afrik.com/article10759.html      Dans "Une brève histoire de l’avenir " (Fayard), Jacques Attali projette que « En 2025, l' Afrique aura un PIB par habitant inférieur au quart de la moyenne mondiale.  A la différence des autres continents, l’Afrique ne réussira vraisemblablement pas à faire surgir une vaste classe moyenne, même si elle est en mesure de connaître une très forte croissance économique, largement compensée par une croissance démographique plus forte encore ... En 2025, le continent comptera plus de 1,5 milliards d’habitants. Même si la Chine, l’Inde et d’autres puissances, venant y quérir leurs matières premières, aideront à y aménager des infrastructures à bas coûts, le continent africain ne sera toujours pas un acteur économique d’importance mondiale ». L' Afrique manquerait une « classe créative », c’est à dire financiers, artistes, entrepreneurs, inventeurs, porteurs d’innovations technologiques, institutionnels et esthétiques.... L’avenir ne s’écrit pas dans les richesses naturelles, mais dans les têtes. Car la seule vraie richesse sera la Matière grise.

LeMonde http://www.lemonde.fr/le-monde-2/article/2008/09/28/matiere-grise-la-nouvelle-revolution-chinoise       Dans La Terre est plate (éditions Saint-Simon) Thomas Friedman décrit un monde globalisé dans lequel l'intelligence circule aussi librement que les capitaux ou les marchandises. Aussi la Chine n' a pas que des armées d'ouvriers bon marché : la Chine est désormais en proie à une révolution, celle de l'intelligence. Elle a doublé le nombre d'étudiants en cinq ans – elle est en train de s'imposer comme l'une des principales usines à matière grise de la planète. Quelque 5,6 millions d'étudiants chinois ont été diplômés en 2008, contre un million il y a dix ans.  Shanghaï en est tout à la fois le chantier, et le champ de bataille: on y construit des hectares de centres de recherche, de laboratoires et de parcs scientifiques où des centaines de cerveaux chinois vont réfléchir à de nouvelles applications pour des produits.

 

Nombre de diplômés en Chine: 1,8 million en 1998. 4,13 millions en 2006. 5,59 millions en 2008. 

Départs à l'étranger: 144 000 Chinois sont partis étudier à l'étranger en 2007. 44 000 chinois ayant étudié à l'étranger sont revenus en Chine en 2007. 1,21 million de Chinois ont étudié à l'étranger entre 1978 et 2007. 319 700 sont revenus en Chine. 657 200 étudiants chinois sont inscrits dans des universités à l'étranger en 2008