Le mystère du centenaire d' E'ville

Publié le par Grand Beau et Riche Pays

Curieux, mais vrai! l' arrêté royal du premier septembre mil neuf cent dix n' avait pas créé Elisabethville et n' était pas non plus entré en vigeur ce jour-là!

 

Les premiers occupants de la brousse e'villoise
 
Elisbethville 1909En 1909  users.skynet.be/aloube    Deux prospecteurs miniers britanniques Mr Horner et le Major Sharp s'établissent près de la rivière Lubumbashi et donnent ce nom au site minier qu'ils fondent, après celui de l'Étoile ( actuellement Ruashi) et y construisent la première habitation.        >>>
 
Mai 1909, le prince Albert visite la cité l' Etoile. Il devient roi après la mort de Léopold II en décembre 1909.


Août 1909    users.skynet.be/aloube   Arrivée à l’ Etoile de l’ ingénieur américain , Preston-King Horner , chargé d' implanter une fonderie de cuivre. Il choisit pour emplacement le plateau de la Lubumbashi à cause de la dénivellation de la rivière qui permet de creuser un canal d’ amenée des eaux indispensables au fonctionnement des fours.

Octobre 1909 users.skynet.be/aloube     Emile Wangermée, plante sa tente à cité Kafubu qu' il appelle "Elisabethville", du prénom de l’ épouse du prince Albert. Il dessine sur papier un quadrilatère de 20 kilomètres carrés de brousse à défricher et araser des termitières, avec les moyens de bord.
  
L' année où tout se dessine

22 mars 2010 Bulletin Officiel    Un arrêté royal place le district du Katanga sous la haute direction du vice-gouverneur général Emile Wangermée. «  Sa résidence est établie à Kambove ». Cet arrêté entre en vigueur le 1er septembre 1910. 

 
29 août 1910   Annexe Journal d' Antoine Sohier  Le journaliste Jacques Courli de la Gazette de Liège ( édition du 14 octobre 1910) écrit  " Elisabeth ville, cette capitale mérite-t-elle son nom de ville ? Oui sans doute au Elisabethville-villa-1910.jpgpoint de vue africain, puisqu'elle compte une population nombreuse pour une colonie: environ 300 blancs et plus de 1.000 travailleurs indigènes. Je me souviens d'avoir vu au mois d'août pour la première fois son emplacement actuel, ce qu'on appelait alors "La Lubumbashi" - Toute l'activité était à l'Etoile et à la Kafubu, et c'était par extraordinaire qu'on s'y rendait -  

<<<  premières villas  

On y voyait une forêt au bord d'une rivière, semblable à toutes les forêts, avec seulement de loin en loin quelques maisons en pisé où logeaient quelques agents de l'Union Minière, un ou deux stores, et un terrassement , futur emplacement du chemin de fer. C'était tout. Plutôt , non: il y avait encore une tente, abritant le Directeur des Travaux Publics, le sympathique Ingénieur suisse Itten, entouré d'un peu de personnel . Il vous dépliait un magnifique plan d'une grande ville, développait, indiquait de futurs emplacements, et, gagné par sa verve convaincante , on se retirait convaincu qu'un jour cette forêt serait une cité, non pas peut-être aussi vite, ni avec autant de progrès, que l' indiquaient les projets, mais une cité qui d'ici un ou deux ans transformerait le paysage..."

 

Jeudi 1er septembre, à Kambove  Bulletin Officiel  Entrée en vigueur de l' arrêté de mars qui établit la rsidence du gouverneur de province à Kambove.

Jeudi 1er septembre, à Bruxelles   Bulletin Officiel      Arrêté royal qui modifie l’établissement du chef-lieu du district du Katanga à Kambove;.  Article Premier:  Le chef-lieu du district du Katanga est établi à Elisabethville. Article. 2: Notre Ministre des Colonies est chargé de l'exécution du présent arrêté.

Jeudi 1er septembre1910, à l'Etoile: Journal d' Antoine Sohier " Je siège, je siège ! Mardi matin coups, un Anglais contre un indigène. Hier matin suite de cette affaire. L'après-midi, deux Anglais prévenus d' ivresse, coups à la police, injures, etc. 16 témoins, les prévenus essayant de démontrer que la police les a passés à tabac sans motifs; ce matin une affaire de port d' armes, 1 de vol , toutes deux à charge d' indigènes, puis la suite de l' affaire d' hier après-midi. Et le juge est d' une lenteur désespérante. Ce n'est pas lui qui expédierait 16 affaires en une matinée comme au tribunal correctionnel (en Belgique)."
 
Le 6 septembre 1910    users.skynet.be/aloube Wangermée s’installe à Elisabethville. 
 
 

Arrêté royal de 1910! mais commémorations du cinquantenaire en 1961. Elisabethville a-t-elle été créée en 1910 ou 1911? Les anciennes autorités ont la présomption de ne s' être pas trompées.

La réponse est dans les énoncés des Arrêtés royaux. Le 23 mars 1910, il avait été décidé que la résidence du gouverneur à Kambove s' appliquerait le 1er septembre. Et le 1er septembre 1910 :
-          Le Roi ne crée pas la ville. Il fixe le chef lieu de la province du Katanga
-          La mesure n' était pas entré en vigueur " à la date de sa signature". L' Article 2 précise que c' est le Ministre des Colonies qui était "chargé de l'exécution du présent arrêté". Par conséquent la création de la ville d' Elisabethville remonte à l'arrêté ministériel qui aurait été pris en 1911.
 
In tempore non suspecto, l' avocat Léon J. Lens  écrit dans " Elisabethville 1956: mon village a grandi" - Essor du Congo:: «" E'ville a été fondée en 1911. L'acte de naissance d'une ville est une Ordonnance du Gouverneur Général qui consacre leur titre".
 
Le Mobutisme est encore si vivace que tous les textes règlementaires sont signés par une baguette de maréchal qui décide que " la présente mesure entre en vigueur  la date de sa signature". Il y a un siècle, on respectait le bon sens de ne pas surprendre, comme par un coup de foudre ou de baguette magique, mais de s' assurer de la transmission et des modalités d' exécution des décisions. Comment croire, même à l' heure du téléphone portable que les ordres s' exécutent dans un pays de 2,5 millions de kilomètres carrés et deux  fuseaux horaires? Le bon sens et la maturité ont régressé.
 
En tout cas, vraiment, le centenaire c' est pas maintenant, mais en 2011

 
A relire: Centenaire 1910-2010 ou 1911-2011?