Le jour est venu où il a, enfin, parlé

Publié le par Grand Beau et Riche Pays

             Le 15 mars 2010, Kabila a, enfin, "improvisé" avec des journalistes internationaux 

26.10.2007     La rencontre Kabila-Bush accouche d' un bref compte rendu de la Maison Blanche http://georgewbush-whitehouse.archives.gov/news/releases/2007/10/20071026-1.html  . Kabila raconte des banalités.

16.07. 2008    Rencontre Kabila-Sarkozy. L' Elysée assume le mutisme du président congolais par un communiqué http://www.ambafrance-cd.org/spip.php?article462 . Les réceptions au Quai d' Orsay et au Sénat n' ont pas connu d' échanges avec les journalistes. Ce qui fit dire à Botowamungu Kalome que le chef de l’État congolais avait laissé sa langue à Kinshasa. La presse a été trimballée de point de presse annulé à des conférences de presse annulées. Perplexe, un journaliste de RFI a dit « Votre président ne parle toujours pas bien français ? Cela expliquerait peut-être son silence ». Un membre de la délégation a avoué la peur que le président « ne se fasse piéger par certains journalistes, car tous ne sont pas de bonne foi ».

KABILA-JOURNALISTES.jpg26.03.2009    Rencontre Kabila-Sarkozy à Kinshasa. Pas de questions de journalistes.

15.03.2010    Rencontre Kabila avec le président turc Abdullah Gul à Kinshasa. 

Miracle! Kabila a répondu à deux journalistes turcs.

La première question était de savoir si la RDC a sollicité le concours de la Turquie par rapport à la fin du mandat de la Monuc.

A la seconde question sur le partenariat stratégique de la Turquie avec l’Afrique, le Président Kabila a déclaré être au courant de la réunion « Turquie/Union africaine » tenue dernièrement à Ankara (Presse Présidentielle Omer Nsongo die Lema)
  .


CongoReading Nr 118