La lettre fait loi

Publié le par Grand Beau et Riche Pays

 

On se demande parfois où se situe la vis qui affaiblit la solidité de la carrosserie congolaise et la rend bruyante à faire peur qu' elle ne se désintègre. C' est qu' on survole les détails.  Et tous les détails comptent.

 

Par la lettre Nr 10/003903 du 29 décembre 2010, le gouverneur de la province du Katanga avait informé les services de police qu' en cas d' alcoolisme au volant et d' excès de vitesse, les contrevenants paieraient une amende de 100 dollars américains.

 

Une décision de gouverneur.

 

Il a acheté des alcootests et des radars portables aux spécifications qui n' ont jamais été agréées par une loi.

 

Et même, les agents qui font les mesures ne sont pas des OPJ assermentés.

 

Il n' y a pas de procès-verbal.

 

Il n' y a que des quittances.

 

Et tout cela a été décidé dans une lettre.

 

Les préposés ont rajouté une taxe de 40 dollars de "fourrière", pour des véhicules surpris sur la voie publique.

 

On croit rêver:  

Pas de texte législatif ou  réglementaire.  

Pas d' arrêté.  

Mais une simple lettre,

 

En cette deuxième décennie du troisième millénaire!

 

 

 A relire:

DES RADARS FURTIFS

http://congograndbeauetrichepays.over-blog.com/article-21133936.html