L' éclat du "Ce que Je crois"

Publié le par Grand Beau et Riche Pays

 

Jeune Afrique affirme. Il y a dix ans, c’ est un Joseph mystérieux et timide qui prenait la place de son père, assassiné. Mais aujourd’hui, le Chef d’ Etat marche sur les pas de ses deux prédécesseurs et règne sur un pays sinistré, miné par la la corruption et la violence.

 

 

Kabila Mobutu

 

 

L’ équation de Jeune Afrique. serait:

5 ans LD Kabila + 10 ans Joseph Kabila + 5 ans d’ un dernier mandat 

Total : 20 ans des Kabila + 32 ans de Mobutu 

Total  52 ans de Mobutisme ?

 

 Des pour et des contre

 
CongoIndépendant  BAW   C’ est une enquête au vitriol sur les dix années de «Joseph» à la tête de la RD Congo. «Joseph Kabila règne sur un pays sinistré, gangrené par la corruption, miné par l’injustice, l’impunité et les scandales financiers.» Bras droit financier du président, Augustin Katumba Mwanke y est présenté en «Raspoutine congolais». "J.A" dénonce un chef d’Etat «arrogant» et «autocrate» sans oublier l’enrichissement de son entourage et de sa famille. Le diamantaire Dan Getler en prend également pour son grade. Les cinq chantiers? «Un programme sans cohérence ». La réconciliation avec le Rwanda ? «Elle n’a pas ramené la paix au Kivu ». Qui gouverne la RD Congo? «La RD Congo est dirigée par un gouvernement parallèle.» Un véritable réquisitoire.
 
L’ Observateur    Pathou Kinzala Nkuka    Pour Lambert Mende, porte-parole du gouvernement, “Kabila = Mobutu Light est un poncif émasculateur dans la mesure où à quelques facettes de la très forte personnalité de l’autocrate de la 2ème République que l’on puisse se référer rien ne permet d’induire un quelconque jumelage entre les deux personnages. Joseph Kabila, homme sobre et introverti, est tout sauf le « petit fils idéologique » de Mobutu.
 
 
Mais c’ est en octobre 2010, in tempore non suspecto que Béchir Ben Yahmed avait annoncé les nouvelles couleurs de J.A.
 
Bechir.jpgBéchir Ben Yahmed, l’ éditorialiste fétiche de “Ce que je crois”,  a été interviewé par Christophe Boisbouvier, à l' occasion des 50 ans du magazine.
 
Jusqu’à quand va-t-on se taire sur ce qui se passe en RD Congo ? Le bilan de Kabila est désastreux. Le pays n’est ni gouverné, ni géré. Il est pillé. Il dérape. Et je pense qu’il faut que Jeune Afrique se prononce. Il y a une limite au-delà de laquelle le silence n’est plus possible. C’est un grand pays qui est en train d’être bradé avec la complaisance de la communauté internationale, l’ONU, les États-Unis, la France. Ce malheureux pays connaît la même malédiction que la Guinée. Il est sorti de Mobutu pour tomber dans Kabila. Et cela fait cinquante ans que ça dure…