Flamboyants et flamboyance (I)

Publié le par Grand Beau et Riche Pays

 
A titre d' exemple, une extraordinaire histoire de prise et d' exécution de décisions qui engagent le pays sur des dizaines d' années. Feuilleton en quelques épisodes.
 
Le Corridor Nord-Sud
2009 Xinhua BBCAfrique http://congograndbeauetrichepays.over-blog.com/article-32927157.html Les coûts des transports en Afrique australe sont 73% plus élevés que ceux dans l'Union européenne et aux Etats-Unis. Le "Programme de Corridor Nord-Sud" http://www.northsouthcorridor.org/?lang=fr de un milliard de dollars en dix années, remettra en état 8 000 kilomètres de routes et 600 kilomètres de voies ferrées. Le projet vise à réduire le temps d’attente aux frontières qui est de 3-4 jours à 2 heures, grâce à la rationalisation des procédures. C’ est une initiative conjointe du Marché commun de l'Afrique australe et de l'Est (COMESA), de la Communauté d'Afrique de l'Est (EAC) et de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC).
L’ OPA des Israéliens
Dvir.jpg<<<Avishay Dvir. De sa société, on ne voit que lui. Pas même un site internet.
 
2009 Immédiatement, l’ israélien Avishay Dvir se présente comme le patron de Baran Trade Investment, une firme mystérieuse qui serait basée en Suisse. Il propose des postes frontaliers informatisés clés en mains. “ Nous disons ceci aux gouvernements: nous apportons l’ argent, le savoir-faire et la technologie. Nous construisons le poste frontalier et le gouvernement va gérer la frontière comme d’ habitude. Nous n’ allons pas nous ingérer dans les douanes ni dans les formalités d’ immigration, parce que nous ne sommes pas l’ Etat. Notre rôle est de gérer le flux du trafic routier. Toutes les installations seront remises au gouvernement après 20 ans” L’ objectif de Dvir est de vendre à tous des postes frontaliers d’ Afrique son système de contrôle de trafic. ” http://www.newsday.co.zw/article/2011-03-17-israeli-company-eyes-zim-borders
    
 La formule de financement est attrayante, mais elle nécessite l’ adoption de lois spéciales de PPP ( Partenariat Public Privé). La Zambie est courtisée la première. Elle édicte sa loi PPP et elle signe pour le poste frontalier de Chililabombwe. Sont dans le colimateur, les postes frontaliers de Nakonde, Kazungula, Mwami, Kipushi et Jimbe. Le Malawi prépare aussi sa loi sur le PPP. Le Zimbabwe est courtisé pour les postes de Beitbridge, Chirundu, Plumtree et Nyamapanda. Etc
L’ éblouissement
Mars 2011 Le président zambien M. Rupiah Bwezani Banda inaugure le nouveau poste frontalier qui aurait coûté 25 millions USD. La réalisation est financée par la Banque Sud Africaine (DBSA). Moïse Katumbi Chapwe est présent à la cérémonie. Le 15 mars 2011, le Gouverneur de province, reçoit l’entrepreneur qui a construit le poste frontalier zambien. Il entend faire construire des bâtiments pareils, pour le même prix. La commande est passée de suite, pour une livraison avant les élections de novembre.

 

Kasumbalesa-le-meme-copie-1.jpg

 

 

A suivre: