Des sujets et des objets

Publié le par Grand Beau et Riche Pays

 
L' Etat en “ démocratisation”  exoge des efforts réels et soutenus pour améliorer sa gestion et ses méthodes humaines.  Même face à des délinquants immobiliers.  Des solutions légales et “civilisées” existent et imposent d' y recourir. Les citoyens sont peut être des sujets, mais pas de simples objets!
 
 
06.01.2011   Okapi.net    La mairie de Lubumbashi a démoli plus de cinq cents maisons qui étaient construites anarchiquement dans une concession appartenant à l’université de Lubumbashi (Unilu). « Ces habitants avaient été prévenus, longtemps avant, de l’imminence de cette opération ». Les victimes, de leur côté, affirment avoir construit sur le site avec l’aval des services compétents et réclament d’être indemnisés.
 
 

Décryptage de 2008:   

 

Il existe des lois.  Les constructions de "possesseurs de bonne foi", ne peuvent être démolies, mais elles bénéficient de dédommagements pour la valeur des matériaux ou la plus value. Les démolitions des "possesseurs de mauvaise foi" se font à leurs frais.  

 

Dans tous les cas, aucune démolition ne peut être entreprise par simple décision de l' autorité administrative. Il faut des jugements préalables, en bonne et due forme.

 

Et selon les règles, on ne peut démolir avant l’expulsion des occupants.