Arrêt sur images

Publié le par Grand Beau et Riche Pays

Ce sont là les limites et les incertitudes d' une enquête criminelle menée tambour battant et en temps réel en vue d' exorciser la justice populaire, les lynchages et les expéditions punitives http://congograndbeauetrichepays.over-blog.com/article-le-triomphe-de-la-justice-populaire-65023627.html.

 

Justice et vérité ont besoin de sérénité. Les caméras ont livré les images de la descente sur les lieux du crime http://www.nyota.net/engine/swf/player.swf?url=../../videos-on-line/news14janv/data/video/proces_descente_sur_terrain.flv&volume=100  .

D' où des explications sur les antécédents et la progression de la violence. Mais aussi l' improbabilité d' un tir direct sur la victime. Le fil exact des évenements reste dans l' ombre.

  

La violence a cheminé de la culture de boissons alcoolisées et alcooliques, de la frime et de voitures rutilantes. On parle également de drogue. Il y a une jeune femme au dossier. Un cocktail explosif.   

jouissance.jpg

 

Ensuite, on est passé à la bagarre et au bris de pare-brises. De part et d' autre, on s' est envoyé des projectiles avec la main    

parebrise.jpg

 

Puis, on est passé aux armes à feu. Deux impacts:  un dans la barrière, l' autre dans un mur.   

Impacts.jpg

   

Problème. Les deux projectiles métalliques trouvés: un extrait du corps de la victime, l' autre ramassé par terre. Problème, si cela correspond aux deux tirs directs dans la barrière et le mur. Problème, à cause de l' état écrasé et difforme des deux projectiles. Comment déterminer, en dehors d' un labo scientifique, la nature civile ou militaire ainsi que le calibre de l' arme du crime? Ensuite, l' absence de balle entière fait penser que la victime n' aurait pas été touchée directement, à bout portant.   

balles 

Des experts en balistique qui avaient manipulé les deux balles, en public, on conclu, sans se servir d’ un instrument quelconque à des munitions et à une arme de poing de calibre 9mm. Ils ont compté 8 impacts de balles et conclu à trois positions de tirs et deux types d’armes. Aucune arme n’ a encore été trouvée. Aucune des 8 douilles éjectées n’a été retrouvée et, selon les experts, ce «  nettoyage » de la scène du crime ne peut être que l’œuvre de professionnels ! Qui avait intérêt à enlever les preuves ? Et pour comble de confusion, ils recommandent qu’à l’ avenir les lieux du crime soient isolés et non pollués. Enlevant par là la sincérité et la validité des preuves...

 

 

Pneu-creve-Christos.jpg

 

Autre curiosité, un pneu de 4X4 aurait soit été crevé en heurtant un muret en briques ou transpercé au couteau...