Le plus visible, pas le plus connu

Publié le par Grand Beau et Riche Pays

Avril 2008  Certains le qualifient de "plus secret" des chefs d' Etat africains,
mais d' autres s' expriment sur JK.


Touche pas à leur idole
 
Colette Braeckman http://blogs.lesoir.be/colette-braeckman/2007/10/02/le-scoop-du-siecle-kabila-se-serait-enfin-lache/ Joseph Kabila est connu pour "sa prudence, pour son manque de loquacité, voire son absence quasi-totale de communication sinon de charisme".
 

Le Soft http://www.lesoftonline.net/phil.php?id=1168  Chaque jour qui passe, la même question taraude Augustin Katumba Mwanke. S’il n’était aux côtés de son idole Joseph Kabila Kabange dont il assure défendre et la personne et l’image, il y a fort à parier qu’il aurait rebroussé chemin. «Je ne vis pas pour moi, je vis pour lui, rien que pour lui. Le jour où ce sera possible, je m’en irai, sans demander mon reste». En effet, son problème, c’est moins la classe politique que le Chef. Ce qui touche le Chef le touche au plus profond de son être. Il fonce alors, tête baissée... Des attaques, il n’en a cure. Il assume: « Que suis-je par rapport au Président de la République que tout le monde a diffamé, des mois durant? Cela ne m’empêche pas de dormir…». Incroyable! Pour lui, l’essentiel reste qu’on ne touche pas à son idole.
 
2008    Radio Okapi Wikipedia    Le colonel Mwamba Takiriri, assassin de la tante du président Joseph Kabila, Espérance Kabila, a été condamné à a peine capitale. L’Etat congolais est reconnu coupable de n' avoir pas assuré l’encadrement social du colonel Mwamba Takiriri et à payer 36 millions de dollars américains ( Nb 1% du budget national) de dommages et intérêts à la famille présidentielle, victime.
 
Il est coté "B" ou "C"
 
NewYorkTimes Jeffrey Getlelman http://www.nytimes.com/2009/04/04/world/africa/04kabila.html?ref=africa  There seem to be two Joseph Kabilas running Congo. One is the archetypal African president, a strongman who rolls into town in an impressive column of steel with hundreds of machine-gun-toting, ski-mask-wearing bodyguards, and who has been widely accused of silencing political enemies with heavy doses of lead. But the other Joseph Kabila seems different. He is a shy man with a warm, almost Caribbean lilt to his voice and a convincing, unpretentious air. He took a seat in a plastic chair planted in the grass. He seemed to speak freely and thoughtfully. His overall philosophy, in his own words: “I’m not a warmonger. And I’m not a pacifist either. But I like peace.” He is built like a running back — stocky, compact, with thick arms and a thick neck, although he has had to lay off the weights recently, he said, because of all the work. Most Congo analysts give Mr. Kabila a grade of B or C. In his eight years in office, he has not excelled. But he has not failed, either.“He won the peace process,” said François Grignon, the Africa program director for the International Crisis Group. “He brought back the country from the cold. He now has to run a country and have a real political vision. That’s where we have a problem.”
 
Golden l' imprécateur
 
Octobre 2006 Golden Misabiko de l' ONG Asadho a écrit une lettre ouverte à Joseph Kabila http://congoprofond.org/cnp/pol/politque12.html  ou http://www.congolite.com/doc45.htm      " A Monsieur Joseph Kabila, président de la République. Je vous écris cette lettre que j’estime très grave pour exprimer l’indignation et la honte que votre personne cause à toute l’humanité en général et au peuple congolais, votre victime en particulier. Le contenu de cette lettre n’est pas un redit, c'est-à-dire ce que tout le monde dit sur vous ; non, cette lettre contient des faits excessivement graves. Vous vendez de URANIUM en provenance de Shinkolobwe, à l’Iran et à la Corée du Nord. Ce minerai dangereux que vous faites exploiter sans normes expose le monde entier, en général et le Congo en particulier. Les faits criminels ci haut cités sont aggravés par le fait que vous vous droguez chaque jour. En effet, vous prenez la cocaine par la voie intraveineuse chaque jour, une fois le matin et une fois le soir. Cette pratique non seulement qu’elle rend le Congolais ridicule, pour ceux qui vous connaissent, mais elle met toute la nation en danger de mort. Nous courrons le risque de vous voir un jour, sous l’effet de la cocaine, tuer les gens à volonté. Il sera trop tard".
 
Relooking incessants
 
Octobre 2006    http://www.kabiladoitpartir.com/article.php?article=76    Dans un article intitulé « Joseph Kabila, que suggère son look ?»,Roger Kas, rédacteur en chef du journal en ligne www.katanganews.com  a fait appel à un psychologue pour décrypter la personnalité extrinsèque de Joseph Kabila.Le regard et le look du successeur de « Mzee » ont été « décortiqués ». A en croire un expert non autrement identifié, « Joseph » est un « homme fragile qui se recherche et qui n’a pas encore trouvé de modèle idéal (…) ». « Il doute sans cesse du choix de ses modèles ». Le psychologue cite à l’appui de sa thèse les « looks » successifs adoptés par Kabila junior. Pour lui, c’est un signe d’ « inconstance ». Le diagnostic du « psy » tombe comme un couperet : l’actuel président de la RD Congo est « un adolescent de 35 ans ». A preuve, « selon certaines indiscrétions, son passe-temps favori, c’est la natation…et le jeu vidéo ».

 
Avril 2008    http://www.obsac.com/E20080410072211/    Joseph Kabila, a adopté un nouveau look avec une barbe en partie teinte en blanc pour lui donner l'apparence d'un Mzee (vieux sage africain). Évidemment, il sera difficile de convaincre les gens que cette barbiche blanche est "naturelle". Voudra-t-on nous faire croire que les lourdes responsabilités de la charge du président congolais explique cette "maturité prématurée" qui s'imprime sur son visage? Malheureusement, dans le contexte d'une civilisation mondiale marquée par la tyrannie, sinon par l'hégémonie de l'image, on peut douter de la 'spontanéité' du phénomène. Selon nous, Joseph Kabila aurait tout simplement acquiescé à une transformation stylistique de son image publique. Nous ne serions d'ailleurs pas étonné si un "styliste" françafricain était impliqué dans le makeover en question. De toute évidence, l'entourage présidentiel cherche à gommer l'image de "petit Joseph" qui lui colle à la peau depuis son arrivé surprise au pouvoir en Janvier 2001. Reste à savoir si ce bricolage, très visible à l'oeil nu, peut véritablement aider à changer l'image d'un jeune président empêtré dans des crises politico-socio-économiques sans fin apparente.