Le Moyen Age, c' est aujourd'hui !

Publié le par Grand Beau et Riche Pays

 Il faut se méfier de la modernité de façade, s’ il y a des ténèbres en plein jour,
et que le passé quitte sa dimension du temps pour envahir l’ espace quotidien.
 
 
Capitaliser le A/H1N1

Reuters     Radio Okapi   Le Monde     Les premiers cas suspects de la grippe A/H1N1 signalés à Goma, au Maniema et  à Tenke Fungurume ne seraient pas avérés.  L' OMS a offert 100.000 doses de traitements contre la grippe.  En comparaison, la France qui a une population égale dispose de 33 millions de Tamiflu et de Relenza. Le symptômes du A/H1N1 sont ceux habituels à la grippe, avec fièvre, maux de tête, courbatures. L' OMS recommande des  mesures « d’hygiène élémentaire », soit se laver les mains régulièrement à l’eau et au savon et éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche, sans se laver les mains.

 

DECRYPTAGE:     On devrait capitaliser le A/H1N1.  Les islamistes égyptiens ont profité de la grippe porcine pour décider d' éliminer tous les cochons. Le risque de pandémie devrait imposer des pratiques d' hygiène élémentaire. Les billets de banque sont porteurs de maladies; il y a promiscuité dans les transports en commun, les bancs scolaires, et même les chambres à coucher! On devrait également interdire la mode, combien ridicule, de s' embrasser avec les fronts.

Carte mondiale d' alertes épidémiques    
http://www.healthmap.org/fr 

 

Carte du A/H1N1    http://healthmap.org/swineflu

 



Moyen Age: il frime, ils meurent

NouvelObs  François Forestier    " Admirez Moïse Katumbi, avec son chapeau de cow-boy et ses 4X4 luxueux. En voilà un qui aime bien faire son numéro devant la caméra, juste pour la frime. Pour le reste: business is business. Les pauvres meurent, comme d' habitude. Le Moyen Age, c' est aujourd'hui".
 
RTNyota    RadioOkapi    Le gouverneur du Katanga a inauguré un hôpital ultramoderne à Kashobwe. Financé par ses ressources propres avec l’appui de l’Organisation mondiale de la Santé (Oms) et du Fonds des Nations unies pour la population (Fnuap), cet hôpital de 180 lits comprend un équipement moderne dont un bloc opératoire, un service gynécologique et une maternité avec salle d’opération. Comme personnel, on cite un médecin chirurgien, un médecin pédiatre et un médecin généraliste sans oublier des infirmiers et d’autres personnels tant administratifs que techniques de santé. Mais à quelques kilomètres de là,  à Lukonzolwa, 82 bébés sont morts de malaria. Effrayée à cause d' une dizaine de victimes par jour, la population a cru que le paludisme était un mauvais sort leur jeté par des sorciers du village.

L’autre SIDA (Salaire Impayé Depuis des Années)

André Linard décrit le nouveau  S.I.D.A.  
http://www.ilo.org/public/french/dialogue/actrav/publ/128/4.pdf . Le non-paiement des salaires prend des proportions épidémiques dans nombre de pays d’Afrique. Avec des conséquences graves, parfois fatales, pour les travailleurs et travailleuses. Les effets secondaires ne sont pas moindres: ils atteignent la société dans son ensemble. La santé et l’éducation sont touchées. La démocratie et l’Etat de droit en souffrent aussi.

RadioOkapi    Mai 2009    Les fonctionnaires de l’Etat au Katanga ont un arrêt de travail de 8 jours pour l’uniformisation du barème salarial. Ils trouvent injuste, par exemple, que le salaire d’un huissier de Kinshasa dépasse celui d’un directeur de province au Katanga. Ils revendiquent aussi la réhabilitation de 3 000 de leurs collègues dont les grades ont été rabattus après 45 ans de service. Il y a aussi 1 900 omis alors que ces agents prestent depuis 15 ans.

LePotentiel    Pour compenser les 39 mois d’arriérés de leurs salaires non payés, des agents de la Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC) ont décidé de s’octroyer des parcelles dans une des concessions de cette entreprise. 

RadioOkapi    Les agents Gécamines font grève pour réclamer au moins 45 mois d’arriérés de salaires. Ils accusent le gouvernement d' asphyxier leur entreprise. « Nous avons supporté quatre ans sans salaire», disent-ils.


Un séropositif qui se soigne est-il inoffensif?

Tribune de Genève    http://www.tdg.ch/geneve/actu/seropositif-soigne-inoffensif-2009-05-19    Un congolais, beau parleur de 34 ans fréquentait les palaces suisses et multipliait les conquêts. Petit problème: il faisait l’amour sans préservatif et ne disait pas à ses belles qu’il était séropositif. Lorsque l’une l' a appris, elle s' était évanouie. Mais plus tard, après avoir effectué les tests médicaux nécessaires, elle a été soulagée d’apprendre qu’elle n’avait pas été infectée. Ni elle, ni une autre victime. Casanova avait néanmoins été condamné à dix-huit mois de prison ferme pour tentative de lésions corporelles graves et propagation d’une maladie de l’homme.

En appel, le congolais vient d' être acquitté. Selon le professeur Bernard Hirschel, sommité mondiale en matière de virus VIH,  «le risque de contamination présenté par un patient bénéficiant un traitement contre le sida, et dont la virémie est indétectable, est trop faible pour être quantifié scientifiquement ... Si le séropositif suit régulièrement sa cure et qu’il ne souffre pas d’autres maladies sexuellement transmissibles, il aurait moins de chance de contaminer son partenaire que de le voir mourir dans un accident d’avion.»
 
Voyage à travers le fin fond du Congo

Revivre le livre-culte " Au coeur des ténèbres" ? de  Joseph Konrad  ( de son nom complet Teodor Joseph Konrad Nalecz Korzeniowski), « le roman le plus lu, et le plus commenté, jamais écrit sur le continent noir », qui fut adapté dans le film-culte « Apocalypse Now » de Francis Ford Coppola, sur la guerre du Vietnam. C' est l' expérience des journalises congolais Jean-Jacques Mampaka et belge Marc Hoogsteyns sur leur blog http://www.bobongo.be/ . Ils descendent en kayak de la rivière Kasai vers Kinshasa. " Les zones de la rivière Lukenie, Kasaï Oriental, du Bandundu et la province équatoriale du Congo demeurent  les moins développées du Congo. Depuis plusieurs années déjà la vie publique et économique est à l'arrêt dans cette partie qui a été complètement coupée du reste du pays à cause du mauvais état des infrastructures routières et les rivières, seul moyen de communication encore existant, ne sont plus dragués depuis plusieurs années".

A Oshwe, le bantou Nkundu n' accepte pas qu' un pygmée batwa s'approche de lui; manger avec lui est un sacrilège, encore moins accepter qu'il puisse s'instruire; le batwa devrait rester un domestique, occupé à de viles tâches... Les broussards épuisent les ressources naturelles: ils font la pêche avec des substances toxiques, et pratiquent la chasse toute l' année, avec une moyenne de 200 pièges. Les braconniers profitent des voies d' évacuation des grumes pour pénétrer la forêt; des exploitants forestiers donnent jusqu'à 10 boîtes de cartouches à un chasseur, pour nourrir les travailleurs. L' autorité locale ,donne des permis d'abattage d'animaux protégés. Mais la forêt se repeuplerait si on croit cette femme qui s' était fait voler son “moboko”, la chikwangue. Prise de colère, elle a crié qu' elle allait transformer le voleur ou mangeur de son “moboko” en éléphant! ... Mais, on découvre aussi une splendide maison à Nioki, toute climatisée et dotée d' un maître d' hôtel et de tout le luxe colonial. Sa cave avait servi de prison pendant l'époque coloniale. Elle est, actuellement, la résidence du patron de SODEFOR, une entreprise d'exploitation forestière.
 

DECRYPTAGE    e.a christiane     L’être humain est par essence frondeur, mais lorsque plus de deux générations ont eu comme exemple la débrouille, la vie au jour le jour, sans trop d’état d’âme, ce n’est pas en quelques mois, quelques années, une décennie même que l’on pourra radicalement changer les choses.

 

 

Les morts regrettent les mauvaises routes! 
  
2007    Beni-Lubero Online Juvenal Paluku  http://congograndbeauetrichepays.over-blog.com/article-6431718.html   Depuis que la route Butembo-Kisangani a été réhabilitée par le bouchage simple des trous et la canalisation des eaux de pluie, il ne se passe un jour sans accident mortel de circulation. La vitesse maximale n’est plus imposée par le mauvais état de la route mais par le bon sens du chauffeur et par le code de la route... Qu’adviendra-t-il quand la route sera asphaltée?

Mai 2009    A Lubumbashi La réfection de la route de Kasumbalesa autorise des excès de vitesse. Une collision entre deux camions a causé 29 morts sur le coup.

Mai 2009     Elle, leki ya Kinshasa     A Kinshasa, le boulevard du 30 juin a été débarrassé de ses nombreux nids de poules et même le terre plein qui séparait les deux sens de la circulation. Entre chauffeurs, c’est à celui qui roulera le plus vite. Conséquence logique, les accidents se multiplient.