Indépendance pas cha-cha

Publié le par Grand Beau et Riche Pays


Un chimpanzé ordinaire

 
Photo
 

SwissInfo AMSTERDAM - Le mystérieux singe géant, signalé il y a deux ans dans le nord de la RDC, n'est qu'un chimpanzé "ordinaire". Il est juste très robuste. Les premières rumeurs sur l'existence de ce primate, chimpanzé géant pour les uns, hybride gorille-chimpanzé voire espèce inconnue pour les autres, remontent aux années 1990. En 2004, une primatologue américaine avait déclaré avoir vu dans les forêts proches de la ville de Bili, "la" bête, "énorme et silencieuse". Ces singes sont étonnamment grands. Ils sont estimés à plus de 100 kg (un chimpanzé "normal" dépasse rarement 70 kg), leurs pieds laissent des empreintes de plus de 34 centimètres de long, supérieures à celles du gorille, le crâne des mâles est surmonté d'une crête sagittale, comme chez le gorille.Au bout d'un année passée sur les traces de ces géants et de vingt heures d'observations directes, Cleve Hicks et ses collègues de l'université d'Amsterdam sont arrivés à la conclusion qu'il s'agit tout simplement, malgré leur taille, de chimpanzés d'Afrique orientale. vant de trancher définitivement, les chercheurs vont toutefois analyser l'ADN extrait d'échantillons de matière fécale. Mais, pour eux, la probabilité d'un croisement avec les gorilles paraît "négligeable".

Davantage de bière, moins de machettes

LePotentiel AMEDEE  MWARABU KIBOKO     Selon la Fec, le niveau de production de différents produits miniers a évolué à la hausse, pour l’année 2005, comparativement à celui de 2004. L’indice d’activités de la production minière indique une augmentation de 17,0%. Cette hausse était de 44,5 % pour le cuivre, qui est passé de 19.737 tonnes en 2004 à 28.522 tonnes en 2005. Le diamant artisanal et l’or ont connu des augmentations respectives de 14,1% et 78,6%. A côté des ces performances, des chutes de niveau de production ont été observées. Il s’agit du cobalt (17,5%) et du diamant industriel (44,3%). En ce qui concerne la production agricole d’exportation, les principaux produits qui ont enregistré un regain du niveau de production sont : caoutchouc (64,3 %), huile de palme (9,7 %) et bois (10,4 %). Par contre, une chute de production a été observée dans le café (56,1%), passant de 5.621 tonnes en 2004 à 2.467 tonnes en 2005. De même, les cafés robusta et arabica ont connu des diminutions respectives de 53,5 % et 65,4 % ; l’huile de palme (81,8 %) et le bois scié (13,2 %). Pour les boissons, il a été enregistré une hausse de production de 31,1 % dans l’ensemble. La production des boissons alcoolisées a augmenté de 30,9 % et celle de boissons gazeuses de 31,5 %. Ces augmentations, précise la Fec dans son rapport, sont consécutives à la demande des pays limitrophes. C’est le cas de Brasseries Simba qui ont connu une progression de 76,2 % dans la production des boissons, dont les boissons alcoolisées de 86,6 % et gazeuses 32,3 %.  Chanimétal, qui produit les aratoires, râteaux, houes, fonderies, a connu une baisse de production de 18,0%. La diminution des machettes est évaluée à 27, 6 %

Pas de Troisième République sans dessein !

CongoForum Mediatropiques  MMC /John Francis Mbala  Professeur de Science Politique. Université Protestante au Congo  "Les inégalités criantes observées en RDC avec l’existence de significatifs écarts entre les élites politiques et la base sur le niveau de vie, les premiers affichant des signes ostentatoires de richesses, les seconds croupissant dans une misère qu’on ne cache plus, montrent que les dirigeants politiques naviguent à vue. Ils confondent projet de société, programmes politiques et dessein. Avoir un dessein signifie avoir une vision, des perspectives sur la société nouvelle certes pas idéale mais société juste. Or, nos hommes politiques n’apparaissent pas comme des visionnaires, non pas qu’il faille un autre Lumumba mais les discours ne décollent pas des calculs politiques pour vraiment proposer un dessein : une société plus juste. Il faut néanmoins encourager les notions de valeurs véhiculées dans certains discours car le problème du Congo n’est pas seulement économique, politique, le problème est aussi celui de la crise des valeurs. Aucune perspective n’est livrée à la jeunesse. Celle-ci hérite de maux reprochables mais qui entrent dans la normalité au Congo. Si la question des valeurs n’est pas prise en compte, nous offririons alors une mascarade d’élections et la Troisième République sera bâtie en fonction d’un dessin, pas un dessein, mieux une caricature de République ! Les discours politiques doivent donc marquer une rupture avec la démagogie et faire rêver le peuple. Non pas rêver au sens de faire miroiter mais dans ce qu’il y a de noble dans le rêve. Un peuple qui cesse de rêver est un peuple qui se meurt"
 
Galerie photos du 30 juin 2006
 
Photo

A Congolese demonstrator, holding a book with a picture of Congo's first democratically elected prime minister Patrice Lumumba, takes part in a protest in Brussels June 30, 2006. The man is in chains to symbolise oppression by the current government. REUTERS/Francois Lenoir (BELGIUM)
 

CongoForum Cédric Kalonji    La raison du soldat congolais est toujours la meilleure. Ce 30 juin 2006, j’ai vu un soldat de l’unité d’élite de l’armée faisant la ronde dans la rue. Comme vous le voyez sur la photo, il est terrifiant. bservez bien son bel uniforme et ses bottes spéciales. Tout ce qui lui manque c’est la raison. Il est fou mais comme tout bon soldat congolais, il sait se faire de l’argent sur le dos de la population. Il exige aux passants de vider leurs poches s’ils ne veulent pas recevoir sur la tête la barre de fer qu’il a entre les mains.
 
 
Photo


A policeman kicks a woman during a demonstration by a group of the main opposition Union for Democracy and Social Progress in Kinshasa. A major dialogue to ensure a smooth run-up to the Democratic Republic of Congo's first mutli-party elections in over 40 years began but was shunned by more than half of the 33 presidential candidates.(AFP/Lionel Healing)

Joyous supporter of interim Congolese President Joseph Kabila
 
BBCnews    A Joseph Kabila supporter dances in the Democratic Republic of Congo where official campaigning kicked off on Friday.
Photo
 

Supporters of Presidential candidate Antoine Gizenga walk through the streets of Kinshasa, Democratic Republic of Congo, Thursday, June 29, 2006. Party faithful put up banners and posters Thursday ahead of the official launch of war-battered Congo's first elections in decades. Televised political debates were to be held late Thursday in the capital, Kinshasa, as the clock strikes midnight time zones away in Congo's strife-torn east, marking the commencement of the race for the July 30 vote. (AP Photo/Eddy Isango)
 
Sexe: habituels mauvais usages et un inattendu
 
RadioOkapi    Les violences sexuelles ont atteint un rythme inquiétant en Province Orientale. Plus de 1200 cas de viols y auraient été enregistrés au cours des cinq derniers mois, dont 33% touchent les enfants de moins de 18 ans.  Au moins 410 sont des enfants de moins de 18 ans dont 96 ont entre 0 et 10 ans. «C’est vraiment dramatique. Nous devons chercher des stratégies, sensibiliser la population pour qu’elle dénonce les violeurs» qui se recrutent aussi bien parmi les militaires que dans la population civile. Les premiers commettent leurs actes dans les campagnes, les seconds dans les centres urbains.

Monuc AFP    Huit soldats congolais ont été condamnés à la prison à perpétuité pour "crimes contre l'humanité", notamment des viols  d'une cinquantaine de femmes, de meurtres et de pillages au cours d'une mutinerie  dans la caserne de Bokala, à environ 10 km du sud-est de Mbandaka. Les insurgés avaient marché jusqu'à Mbandaka où ils avaient commis les viols et des pillages, tuant six personnes. Vingt autres militaires ont été condamnés lors du même procès à des peines allant de 12 mois à 20 ans de prison ferme et 16 autres, jugés pour indiscipline et pillages, ont été acquittés, faute de preuves. Les militaires condamnés à plus de cinq ans ont été renvoyés de l'armée. L'Etat congolais, reconnu "civilement responsable", a été condamné à verser 10.000 et 15.000 dollars respectivement aux familles des victimes décédées.
Clowning around: A Congolese child blows up a used condom in the Kala refugee camp on Monday in in northern Zambia. South Africa will be one of the many countries around the world that will be commemorating World Refugee Day on Tuesday. The aim of the campaign is to condemn xenophobia and promote a spirit of tolerance towards asylum seekers. (Mackson Wasamunu, AFP)

 
 
Clowning around: A Congolese child blows up a used condom in the Kala refugee camp on Monday in in northern Zambia. South Africa will be one of the many countries around the world that will be commemorating World Refugee Day on Tuesday. The aim of the campaign is to condemn xenophobia and promote a spirit of tolerance towards asylum seekers. (Mackson Wasamunu, AFP)
 
Pour être informé directement des nouveaux articles,
inscrire son adresse e-mail dans la colonne de droite
et cliquer sur le OK .
Suivre ensuite les instructions
puis confirmer le message d' abonnement gratuit