Douze années sur le sentier de guerre

Publié le par Grand Beau et Riche Pays


Fallait-il recruter des enfants soldats, pactiser avec le diable, et récolter 12 années de guerre dont le cours se poursuit ?

 
Un livre blabla
 
Le 17 mai 2009, Joseph Kabila a séché les deux cérémonies commémoratives ( messe et mausolée), se faisant représenter par le premier ministre.

Ce qui remettrait à jour les blabla de Pierre Yambuya Lotika Kibesi qui se dit «lumumbiste-muléliste» et «très jeune compagnon de lutte» dans le maquis de Laurent-Désiré Kabila.
Dans «Le néo-colonialisme au Congo : Ils ont trahi Mzéé – Vérité biologique de Joseph Kabila». Yambuya fait ses "révélations" sur l' ascendance de Joseph Kabila. La mère, Sifa Manyana était bien l' épouse du père, mais elle aurait été une kambelembele ( femme de petite vertu aux partenaires multiples) et Joseph serait né d' une infidélité et des oeuvres d' un compagnon tutsi, d' où son accent kinyarwanda... C' est un livre blabla. Yambuya reproche à Joseph Kabila de ne pas s' inscrire dans la trilogie révolutionnaire Kimbangu - Lumumba - Laurent Kabila
.

CongoIndépendant    Pour le Regroupement des Kabilistes (REK),  la pensée politique, économique, sociale et culturelle de Laurent-Désiré Kabila demeure incontournable pour le développement intégral de la RDC et le bien être de sa population. " Joseph Kabila (doit) intégrer les idées maîtresses de la révolution kabiliste. Notamment de l’auto prise en charge basée sur le changement de mentalité, la reconstruction du pays par les efforts propres du peuple et le bannissement des valeurs condamnables tels que l’egoisme, la compromission et la complaisance dans la gestion de la chose publique".


La fin ou la continuité?

M. Jaber Le Potentiel LeRévélateur
     Que retenir du 17 mai 1997? Les rebelles sont entrés dans Kinshasa et Laurent-Désiré Kabila est devenuchef de l'État zaïrois, rebaptisé République démocratique du Congo? Lors de son discours d’investiture, il avait déclaré : « L’avènement de l’AFDL au pouvoir marque la fin d’une période d’irresponsabilité illimité, de corruption généralisée, de détournement institutionnalisé, de violence et de violation flagrante des droits de l’homme, de la régression économique, sociale et morale de la nation, de la démission de l’Etat et de la fin de la 2ème République ».

Après 12 ans, on se demande si c' était-ce la fin ou la continuité du "mobutisme". D' acuns pensent que, finalement, l’AFDL aura été " un conglomérat d’opportunistes et d’aventuriers assoiffés d’argent, foyer de médiocrité, enclins à la course effrénée, à l’enrichissement rapide, à la rapine, au pillage des biens d’autrui, au vol organisé; l‘AFDL était loin d’être l’avant garde du mouvement de Libération de notre pays’’


  
Les kadogos: c' étaient des enfants soldats, un crime!
 
Le fer de lance des troupes kabilistes étaient des Kadogos. Des enfants soldats. Le kabilisme est marqué par ce crime contre l' humanité, devenu imprescriptible et relevant de la Cour Pénale Internationale. Les premiers dossiers de la CPI ( Thomas Lubanga Bosco Ntanganda) portent sur l' emploi d' enfants soldats. La Convention internationale des droits de l'enfant de 1989 avait reconnu et protégé les droits spécifiques des enfants. En 2000, un protocole facultatif a réglementé l'implication d'enfants dans les conflits armés. Depuis, les États Parties doivent prendre toutes les mesures possibles pour veiller à ce que les membres de leurs forces armées qui n'ont pas atteint l'âge de 18 ans ne participent pas directement aux hostilités et ne fassent pas l'objet d'un enrôlement obligatoire. Les groupes armés ne devraient en aucune circonstance enrôler ni utiliser dans les hostilités des personnes âgées de moins de 18 ans.
 
Accords Lemera: on promettait n' importe quoi

L' AFDL avait servi de cheval de Troie aux troupes rwandaises et ougandaises, véritables belligérants. Des accords secrets auraient été conclus à Lemera selon un ouvrage introuvable, attribué à Claudia Mc Elroy "In search of the Power" ( éditions Penguin Books à Londres - 1999 ). http://www.congonline.com/Forum1/Forum07/Sary03.htm Extraits:
 
Art.4. Prêchant le panafricanisme, l'Alliance s'engage à céder 300 kilomètres aux frontières congolaises, à l intérieur du pays, pour sécuriser ses voisins ougandais, rwandais et burundais contre l'insurrection rebelle.

Art.5. Dès que l'Alliance aura gagné la victoire, une rétribution spéciale sera allouée aux Alliés. Sa détermination est de la compétence de l'instance supérieure de l'Alliance.


L' ancien chef de l' Etat du Botswana et médiateur du Dialogue Intercongolais a eu accès aux antagonistes. Pour Sir Quett Ketumile Joni Masire, il y a du vrai, car c'était tendance de tout promettre. ( Voir 
Mmegi Alexander Von Paleske 
http://www.mmegi.bw/index.php?sid=6&aid=34&dir=2008/November/Friday21

MMEGI: There were rumours, that when Kabila marched to Kinshasa in 1996, to oust President Mobutu, he had made promises - the Tutsis, Rwanda and Uganda supported him on that March - to find a solution to the ethnic problems in the Eastern Congo, when he was in power. Promises, which he actually never was prepared to honour, Promises made, only to get the support of Rwanda and Uganda at that time.

MASIRE:
I think, Laurent Kabila was a Machiavellian and I don't think, honest decisions were made, that he was accustomed to. And he talked. I couldn't be sure whether he ever had that in mind. Look to others. Pierre Bemba said "I have undertaken to give everybody whatever they asked for. Some asked to be ministers, I told them yes, some asked to be Permanent Secretaries, I said yes , but you could see, this man, I thought, it suited his purpose, if he could get these people to say yes to these people. He had absolutely no intention of giving them those posts.But it might have been the same with Kabila senior ( Laurent Kabila).