Cdp: Ras l'bo-la!

Publié le par Grand Beau et Riche Pays

Ebola est à Lubumbashi, sans aucune autre mesure contre la promiscuité que les jours chômés avec attroupements au stade et des marches de soutien au régime en place.
 
 
6 cas avérés: un décès et 5 cas suspects d' Ebola

Le Phare  Radio Okapi    Décembre 2008    Comme en 2007, l'aire de santé de Kampongo, à 60 kilomètres de Mweka, au Kasai Occidental connaît une  épidémie de fièvre hémorragique virale à virus Ebola. C’est la première fois que cette épidémie touche deux fois la même contrée  Il y a un risque d' extension et deux cas d'alerte signalés à Kinshasa, un à Lubumbashi et un autre à Kisantu, dans le Bas-Congo. Fin janvier, Lubumbashi enregistre six cas avérés, dont un décès et 5 cas suspects.

Xinhua    D'après l'OMS, le virus Ebola compte cinq espèces: Zaïre,  Soudan, Côte d'Ivoire, Bundibugyp et Reston. Les espèces Zaïre,  Soudan et Bundibugyp ont été à l'origine d'importantes flambées de fièvres hémorragique à virus Ebola en Afrique, avec un taux de  létalité de 25% à 90%. Le virus Ebola se transmet par contact direct avec le sang, les sécrétions, les organes ou des liquides biologiques des sujets  infectés. De plus, il a été récemment confirmé que le virus peut  se transmettre à l'homme lors de la manipulation d'animaux  porteurs du virus, vivants ou morts. Il n'existe aucun traitement ni vaccin spécifiques pour la  fièvre hémorragique à virus Ebola. Plusieurs vaccins candidats  sont en cours d'essai.



La RDC affamée dans le monde

PopulationData    La FAO publie régulièrement des statistiques et des cartes en ce qui concerne la faim dans le monde. De manière générale, la faim recule dans le monde, mais dans certains pays comme la RDC, elle gagne du terrain. Toute cette région de l'Afrique se trouve toujours dans la zone rouge, avec des centaines de millions de personnes en danger.

 





La faveur d' une incompétence de tribunal

 
AfricaIntelligence    FG Hemisphere Associates LLC, un fonds vautour, avait tenté de récupérer devant la Hong Kong Courtune créance de 104 millions $ auprès de la RDC, sur un montant de 221 millions $ versés à Kinshasa par le China Railway Group comme pas de porte dans le cadre d'un accord "infrastructures contre concessions". L’ Etat congolais a gagné en première instance, car le tribunal  s'est déclaré incompétent  . Les 104 millions $ en question correspondent à une dette contractée dans les années 80 par la SNEL et rachetée depuis par le fonds vautour auprès de la société bosniaque Energoinvest. FG Hemisphere avait obtenu une sentence favorable en appel devant l’US Court of Appeals du district de Columbia en 2007.

La décision hongkongoise est sur
http://legalref.judiciary.gov.hk/lrs/common/search/search_result_detail_body.jsp?ID=&DIS=63653&QS=(firm)&TP=JU   

Miracles en Airbus

Sidwaya     Un Airbus de Zimbabwe Airways qui a décollé de Lubumbashi avec une cinquantaine de passagers à destination de Kinshasa a fait un atterrissage en catastrophe trente minutes après, à la suite de la présence de flammes sur un des deux moteurs. Les passagers et les membres de l'équipage sont sortis tous de l'avion, sains et saufs..


NYC  L' expérience, le sang-froid et l'habileté du commandant Chesley Sullenberger de l'Airbus A320 d'US Airways qui a permis de sauver 155 passagers en posant l' avion sur le fleuve Hudson à New York. Le pilote, Chesley Sullenberger, a dit à la tour de contrôle: "Nous avons heurté des oiseaux. Les deux moteurs ont perdu leur puissance." Quand la tour de contrôle a "demandé au pilote sur quelle piste il voulait atterrir, il a répondu:  "Nous allons le faire dans l'Hudson. Et ceci est la dernière communication de l'avion"!  L'enregistrement des conversations du cockpit montre qu'"environ 90 secondes après le décollage, le commandant de bord parle d'oiseaux. Une seconde plus tard, l'enregistreur révèle un bruit d'impact et une baisse rapide du bruit des réacteurs. Le commandant note la perte de puissance dans les deux moteurs et reprend les commandes". L'autre boîte noire, qui consigne les données de vol, met en évidence que les deux engins sont tombés en panne simultanément.


Mr Poubelle s' appelle Moïse

Le lushois, mdogo wa Katanga    A Lubumbashi, les poubelles ”don de Moïse” se font de plus en plus rares. Il y en avait pourtant dans pratiquement tous les coins de la ville.  D' une capacité de 70 litres, elles constituent des citernes stocker de l’eau, une denrée très rare dans la deuxième ville congolaise. Un restaurant utilise ces poubelles pour stocker de la farine. Un agent de police nationale en possède une chez lui. 
Si rien n’est fait, il ne restera plus de ces poubelles dans quelques mois. Les prochaines, il faudra sans doute les enchaîner ou les enterrer. 





Chinoiseries congolaises


Asia Times   Wenran Jiang   
http://www.jamestown.org/single/?no_cache=1&tx_ttnews%5Btt_news%5D=34336&tx_ttnews%5BbackPid%5D=13&cHash=ff3ec58878        Despite the DRC's dismal business environment, China's demand for copper, cobalt, other minerals and the vast potential of the DRC to provide these metals have driven a range of large, medium-sized and small Chinese companies and banking institutions into the heart of the largest country in Africa. China's relations with the DRC after its independence in 1960 have been bumpy at best.
While Beijing established revolutionary "brother-in-arms" relations with  new African states, China-DRC diplomatic relations were interrupted twice, and finally stabilized under Mobutu in 1972. After Laurent Kabila overthrew Mobutu in 1997, bilateral ties continued to improve, and the past decade saw impressive growth in bilateral trade. 
 
Xinhuanet   Le commerce sino-africain a totalisé 73,3 milliards de dollars en 2007, soit une croissance de 32,2% par rapport à 2006. Le volume commercial de 2008 pourrait dépasser 100 milliards de dollars, a-t-on appris de l'Administration générale des Douanes de la Chine.