Cdp: l' hôpital et les ambulances se meurent

Publié le par Grand Beau et Riche Pays

 
 Mouroir- dépôtoir "de référence" Sendwe


LeLushois  La gazette de Lubumbashi     L’ hôpital Jason Sendwe de Lubumbashi n' est plus que l’ombre de lui-même. Conçu pour 1.200 lits, il n'en compte en fait qu' en,viron 500. L’ascenseur est mort depuis un peu plus de six mois. Difficile donc pour le personnel d’assurer la liaison entre différents services repartis dans les 4 étages du bâtiment. Le transport des malades d’un pavillon à un autre ou d’un étage à un autre, s’effectue avec les moyens du bord. Pas surprenant donc de croiser dans les couloirs ou dans les escaliers, un malade sur le dos d’un infirmier. Les deux ambulances « don de Moïse » agonisent et sont placées sur des briques, en attendant leur démantèlement et peut-être leur vente en pièces. Les malades sont obligés d’aller s’approvisionner en médicaments dans les petites pharmacies de la ville. La morgue est de loin la "salle" la plus fréquentée. Deux frigos pour cadavres accueillent les visiteurs à l'entrée principale... mais ils sont depuis des mois, trop grands pour rentrer dans le bâtiment.

Père Baudouin WATERKEYN des Pères Blancs d'Afrique Aumônier de l'hôpital Sendwe
http://perebaudouin.canalblog.com/   " Dans une ville comme Lubumbashi, il existe plusieurs hôpitaux..., mais en raison de la participation financière demandée, ils sont inaccessibles à une grande partie de la population. Comme aumônier, depuis plus de 5 ans, j'ai pu mesurer la détresse humaine de ces hommes, femmes, enfants dont plusieurs sont abandonnés. L'hôpital Sendwe est un hôpital en totale déliquescence... L' hygiène y est catastrophique (malpropreté, toilettes bouchées débordant dans les couloirs, absence très souvent d'eau/ L' équipement laisse à désirer (lits caducs, tous les ascenseurs (6) en panne depuis plusieurs mois...). Le personnel démotivé, les grèves récentes en témoignent. Un mot résume cette situation : l'état matériel dans lequel se trouve l'hôpital Sendwe est INDIGNE et INACCEPTABLE".

La vie n’ a pas de brouillons

Forum des As  Dina BUHAKE   Alexis Takizala, député, élu de Lubumbashi. Un non originaire devenu Katangais par adoption. " Cela fait 35 ans que je vis à Lubumbashi. Cela, simplement à la suite d’une décision administra tive qui a fait que la faculté de l’Université à laquelle j’appartenais a été envoyée la-bàs, dans le cadre de l’UNAZA. Je me suis intégré. J’estime que partout où je vais, j’ai le devoir de vivre ma vie. La vie n’a pas de brouillons. Si aujourd’hui, vous ne vous intégrez pas là où vous êtes, parce que vous n’êtes pas de là, c’est que vous êtes en train de perdre votre existence, parce que le jour passé vous ne le retrouvez pas.  Personne n’est maître de ses origines. On n'a rien fait pour naître homme ou femme. Et quand vous dites que je suis d’ici ou de là, qu’est-ce que vous avez fait pour naître là où vous êtes né?"
 
Nouveaux crédits aux belgicismes

La Libre Belgique    Herman Van Rompuy, Premier ministre belge     " Tous, un jour ou l'autre, nous échouons ou nous ne sommes pas à la hauteur de notre tâche. C'est cette certitude qui fait l'humanité des choses."

L' Hebdo.ch.    Jacques Neirynck conseiller national suisse et belge d’origine  "Talleyrand, increvable ministre de tous les régimes français, eut une parole historique: « Il n’y a pas de Belges, il n’y en aura jamais.» Il anticipait la déclaration de Charles de Gaulle, à la fois lucide et provocateur, lorsqu’il a énoncé une vérité première: «La Belgique est une non-nation.». Par ailleurs, les habitants de la Belgique n’ont pas l’esprit conquérant: ils souhaitent bien vivre et laisser vivre. L’aventure coloniale du Congo ne fut qu’une initiative personnelle du roi Léopold II en 1885, qui exploita durement une colonie à son bénéfice propre, mais transmit en 1907 ce cadeau empoisonné à la Belgique. Celle-ci s’en débarrassa en 1960 par la plus hâtive et maladroite de toutes les décolonisations, qui dévoila pour la première fois la carence du pouvoir et le manque de cohésion de ce pays".

Zembe, Coupé Decalé, Kotago

IPS     Les Kinois ont pris goût à adopter les danses provenant d'autres pays. C'est le cas avec "Zembe", crée au Congo-Brazzaville. Dans tous les bars, terrasses, boîtes de nuit de Kinshasa, cette danse fait la loi. Pour l' exécuter, il suffit de balancer les mains vers le haut en coordination avec la hanche et les jambes. Contrairement à l'oeuvre "Ya kotia" toujours du Congo-Brazza, "Zembe" ne regorge pas d' obscénités. D' autres danses sont en vogue: le " coupé-décalé" semble facile à pratiquer; il y a aussi le "Kotazo".

Démonstration de la danse Zembe sur YouTube
http://www.youtube.com/watch?v=bohCYSzXIsU

Chinafrique: un lit pour trois

Jeune Afrique     Dr He Wenping, directrice du Bureau des affaires africaines à l’Académie des sciences sociales de Chine: « Nos usines tournent moins vite et nos achats de matières premières, notamment africaines, vont baisser en attendant que l’économie mondiale se redresse » mais « l’argent épargné devrait être transféré sur les projets d’infrastructures en Afrique » pour lesquels les investissements chinois sont passés de 1 milliard de dollars en 2001 à près de 6 milliards par an en moyenne pour les années 2006 et 2007, cela grâce aux  ressources de l’intarissable Banque (publique) de crédit à l’exportation (EximBank), qui accorde des taux préférentiels de 2 %. De plus « notre main-d’œuvre présente beaucoup d’avantages : une grande discipline, un labeur incroyable, un très faible absentéisme et l’acception de conditions de vie précaires. Les ouvriers, qui font les trois-huit, partagent un même lit. » En outre l’importation des produits de construction  est une nécessité: « le sac de ciment de 50 kg importé de Chine revient à 4 dollars, alors que lorsque nous l’achetons sur place il nous revient à 10 dollars. »

La RDC devrait booster le Rwanda ?

NYtimes Herman J. Cohen former assistant secretary of state for Africa from 1989 to 1993.    " There is a natural economic synergy between eastern Congo and the nations of East Africa, including Rwanda, Burundi, Tanzania and Uganda. The normal flow of trade from eastern Congo is to Indian Ocean ports rather than the Atlantic Ocean, which is more than a thousand miles away. An economic common market encompassing Congo, Rwanda, Burundi, Kenya, Tanzania and Uganda, a free movement of people and trade would give Rwandan businesses continued access to Congolese minerals and forests. The products made from those raw materials would continue to be exported through Rwanda. The big change would be the payment of royalties and taxes to the Congolese government. For most Rwandan businesses, those payments would be offset by increased revenues".

TheNewTimes    Eddie Mukaaya    The biggest part of Rwanda lies under the so called Kibaran Belt Rocks that are known to contain minerals. The Kibaran Belt Rocks extends from Northern Tanzania, through South Western Uganda, underlying almost the whole of Rwanda and Burundi, then through South Eastern DR Congo up to Angola. Rwanda's mineral revenues remain dominated by cassiterite, a tin oxide mineral (SnO2) which fetched revenues to the tune of US$37.6m (Rwf20.5b) as of October, 2008. The earnings from 3.7 million kgs of the extracted ore in the country represents a 45.9 percent of the total revenue of $81.9m (Rwf44.7b) in the same period. Other Rwanda's key and highly valued minerals such as Wolfram (FeMnWO3), Coltan and Gold (Au).Wolfram fetched US$10.9m (Rwf5.9b), Coltan US$30.6m (Rwf16.7b), and Gold US$1m (Rwf549m). The growth patterns for Wolfram, Cassiterite and Coltan between 2006 and 2007 amounted to 103.7 percent, 101.5 percent and 72.1 percent respectively. These key minerals also fetched US$70.6m in 2007, representing 40 percent of the total national exports revenues. The mining sector's share of the Gross Domestic Product (GDP) is also estimated at 10 percent. Surveys have also discovered other precious stones and minerals that are yet to be exploited. Some of these include tourmaline, sapphire, topaz, corundum, chiastolite, amethyst, opal, agate and flint.

Magouilles: comme d' habitude

Licoco    Les effectifs réels de l´Armée Congolaise sont passés de 250 000 à 121 869 hommes. Ceci a dégagé un surplus de rémunération qui a été réaffecté comme " dividendes du recensement biométrique". Mais le fichier de paie n' a pas été corrigé, entre août et décembre 2008 par le Ministère du Budget en complicité avec des officiers de l´Etat Major des FARDC . ET ce sont près de 1 515 873 $US qui étaient détournés et partagés chaque mois.

AFP    Treize députés, dont presque tous sont membres de la coalition au pouvoir, sont accusés d'avoir touché des pots-de-vin auprès du patron des Impôts (DGI) pour réduire les "recettes additionnelles" de 78 millions à 18 millions de dollars. Le directeur général de la DGI a été relevé de ses fonctions.

L' hôte n' a même pas ôté son chapeau dans la maison ovale
 
Salva Kiir, Sudan's vice-president and South Sudan's leader, shakes hands with US President George Bush.
Sudan's Vice-President Salva Kiir, a former rebel commander in southern Sudan, meets outgoing US leader George W Bush on Monday in Washington
.