Decrypt: Snelélectronique

Publié le par Grand Beau et Riche Pays

20 février 2008  La mégestion de la SNEL veut se réfugier dans l' électronique. Les erreurs et perfidies humaines veillent 

Des cartes prépayées pour la consommation de l’électricité
 
( L' Avenir)    « Le prépaiement de l' électricité est la réponse que la Snel propose face à une faiblesse constatée dans la commercialisation ou le recouvrement de ses recettes ». Les compteurs prépayés seront d’abord installés dans le quartier Maman Yemo de Kinshasa, qui connaît peu de perturbations du courant électrique.

La folie du prépayé gagnera-t-elle toute l'Afrique ?
 
Afrik.com    Falila Gbadamassi    Au Sénégal, les clients ont le choix de garder leur ancien compteur ou de recourir au prépaiement. Le nouveau compteur électrique se présente sous la forme d’une unité centrale munie d’un clavier (qui permet de taper le code inscrit sur le ticket de rechargement) et d’un écran (pour suivre la consommation). « On a constaté que le prépaiement générait une économie de 15% dans la consommation d’énergie des ménages. Cela permet de rationaliser le comportement des clients ». Le prépaiement, que d’aucuns considèrent comme une « solution pour les pauvres » existe aussi en Angleterre et prolifère dans nombre de pays africains, dont le Nigeria, le Burkina Faso, la Gambie.
 
Des avantages pour le fournisseur
 
Sénégal    Le prépaiement de l' électricité est d'un avantage moindre pour les clients (car les coupures seront désormais pour défaut d'achat, et le prépayé n'augmente pas le budget alloué à l'électricité). Mais il est certainement très bénéfique pour l'entreprise :
-    Fin des relevés physiques de compteurs, et donc réduction des coûts de déplacement des agents
-    Fin des litiges dus aux non-paiements des factures
-    Forte réduction de la facturation papier (au moins pour les particuliers) puisque les clients achètent une carte prépayée d'où ils obtiennent un code à chiffres à rentrer sur leur compteur électronique
-    Fin des files d'attente les fins de mois pour payer les factures. Les achats de cartes prépayées s'espacent dans le temps et les cartes prépayées peuvent être vendues dans n' importe quel point de vente, un peu comme les opérateurs de télécommunications.


DECRYPTAGE DU 20/02/2008    Le projet d' installer des compteurs d' électricité prépayée par la SNEL remonte à une quinzaine d' années, de l' époque du contrat-programme et de la direction de David Mutamba, transfuge de la Gecamines. Il serait même expérimenté avec succès du côté de Tshikapa, mais par un opérateur privé. Ces appareils combinent les  fonctions de comptage de courant à celle de coupe circuit automatique. Le courant passe vers l' habitation aussi longtemps que l' usager dispose de crédits d' électricité; mais dès  épuisement de la quantité prépayée, le courant est coupé.

Les problèmes de recouvrement des factures relèvent de la mégestion de la Snel. Ce motif mènerait à exiger aux populations de préfinancer la société d' électricité. Et on instituerait cela au moment où l' on fait de cette denrée une priorité? Mais le fait que le consommateur paie à l' avance le courant, l' expose à en être privé brutalement et sans préavis, et peut-être même en  période d' urgence. Des vies pourraient se trouver en danger par manque de crédit. Le risque est objectif, même si les Congolais auraient inclus dans leurs gènes les délestages et autres coupures intempestives d' électricité. 
 

Rien ne prouve que les compteurs mécaniques actuels ont démérité... La réalité est que la SNEL n' a même pas de compteurs à placer. Et là où ils existent, les compteurs ne sont plus plombés. Le nouveau gagdet implique de l' investissement en achats et en installations de nouveaux compteurs. Cela va engager beaucoup d' argent. Et c' est fort tentant, car selon les habitudes des gestionnaires publiques, les décisions sont davantage motivées pour se rémunérer sur les prix des équipements. On pourrait même s' étonner qu' on lance l' idée de tels investissements au moment de projets de morceler la SNEL en sociétés de production,  de transport et de distribution d' électricité. Car c' est cette dernière entité qui devrait lever des options de vente sur le long terme.


Ensuite, il y a l' idée naïve que l' entreprise gagne nécessairement de l' argent en amont, avec des prépayés, plutôt qu' après la consommation. La fortune des opérateurs de téléphone cellulaire est tentante: elle repose sur des cartes prépayées en vente aux coins de rue et déclinées en centimes de dollar américain. Ce qui marche avec le téléphone est-il transpôsable à l' électricite? Les situations sont fort différentes. L' accès au réseau téléphonique est centralisé et commandé à distance par de puissants ordinateurs. Chaque crédit de téléphone est accordé et décompté en temps réel. La tricherie est impossible. Mais pour l' électricité, chaque raccordement privé arrive aux habitations par un câblage et les conducteurs peuvent être déviés avant le compteur. L' électronique ne changera rien à l' anarchie des raccordements.

Bien au contraire, en éliminant les releveurs de compteurs et les visites domiciliaires, la SNEL se prive de constats d' anomalies et de fraudes. Il y a moyen de faire plus humain et plus simple, mais avec une gestion simplement sérieuse.