Un goût de l' éternité

Publié le par Grand Beau et Riche Pays

Un goût de l' éternité
Un goût de l' éternité

Une image a aussi la parole. Le dimanche 12 février 2012, un vol d’ une dizaine de minutes entre Goma et Bukavu s’ est terminé sur le crash d’ un Gulfstream IV, ou G4.

Parmi les rescapés, le ministre des finances. Il en a tiré des leçons.

Il a affiché son crash à l’entrée de ses bureaux… Ensuite, il a acheté le même zinc pour le gouvernement dont il est devenu premier ministre.

Un goût de l' éternité

Le jet d' affaires accidenté avait été entouré de mystères. Le propriétaire ne s’est jamais présenté à l’opinion publique, comme s’il s’ agissait d’ un bien honteux, d’ un bien mal acquis. Est-ce parce que l’heure de vol coûte 5.000 journées de pouvoir d’ achat de la population la plus pauvre ?

Un goût de l' éternité

DES LIVRES DELICIEUX

On se sent heureux après avoir lu certains livres. De frères Berquin aux frères Chenge, est l’histoire sans prétention, et pleine d’ humour, des deux frangins qui ont produit d’ admirables sculptures pour Kanuto et des tableaux sur toile et en cuivre pour Barnabé. Le parcours de Manipok, sous la plume allemande de Ursula Zollinger, raconte la congolaise Kinka qui ne pouvait pas imaginer qu’elle deviendrait suissesse par la grande porte. Une histoire aussi délicieuse que les aliments qu’elle met en vente sur son site.

LA NOUVELLE AFFAIRE CHEBEYA

Edward Snowden et Wikileaks ont révélé que la NSA avait accès aux communications électroniques. Les Congolais sont particulièrement exposés. Ils ont presque tous des comptes chez yahoo.fr. Ils commencent à les dédoubler avec gmail.com. C’est pareil.

La NSA aurait dû savoir que Floribert Chebeya a été assassiné depuis 2010. Non! Le compte de Chebeya est toujours actif. On peut envoyer un email à chebeya@yahoo.fr pour lui annoncer que son « ami » de la police a perdu son emploi… Le message n’est pas renvoyé ; donc, il arrive à bon port…

Cette nouvelle affaire Chebeya montre que internet offre à chacun une dimension de survivre à sa propre mort ! La tentation de l' éternité...

LA MORT DU PASSÉ, de l’ avenir aussi

L’ancien maire de Lubumbashi avait essayé de planter des arbres, puis d’en protéger les plus anciens et les plus représentatifs. C’était le cas du plus grand eucalyptus de la ville. L’arbre est d’origine océanique, mais il était presque centenaire en cet endroit qui avait justifié la création de la ville avec l’aménagement de la tête d’un canal pour amener l’eau de refroidissement des fours de l’usine de cuivre.

Un goût de l' éternité

Mais comment éduquer les gens à protéger les arbres ? Les gens ne savent plus ce que c’est. Avec le maire, on avait trouvé que l’arbre était encore dans les imaginations. On se met dessous pour trouver de l’ombre, jouer, se raconter des histoires, palabrer. L’arbre est ainsi le témoin de plusieurs générations, et s’il avait la parole, il en raconterait tellement.

Une cérémonie fut organisée. L’ eucalyptus géant reçut cette plaque « cet arbre a vu nos grands parents ! il verra nos petits enfants ! il est classé et protégé !

Puis vint la période de la « gestion de l’entreprise privée ». Il fut décidé d’élargir la route. On rappela que l’eucalyptus était protégé, que c’était un symbole fort au moment où le déboisement était devenu presque irréversible. On suggéra même d’aménager un îlot pour séparer les deux voies. L’eucalyptus fut abattu. Mais on aménagea tout de même un îlot. Sous la même période, « le commerce est une cause d’utilité publique ». Un nouveau venu planta son panneau publicitaire, et pour en dégager la vue, on abattit un autre arbre.

Les cartes de vœux officielles pouvaient vanter la belle réalisation visionnaire.

Un goût de l' éternité
Un goût de l' éternité

A TABLE

C' est la saison du maïs. On peut le griller et le servir avec des bouts de poulet, une salade de cœur de palmier avec des concombres, sauce vinaigrette et de l' avocat.

Un goût de l' éternité

DEHORS,n LES ZINNIAS SONT EN FOLIE